Dix astuces avant le depart

Découvrez-en un peu plus sur la culture et les coutumes japonaises. Cette page répond à presque toutes les questions que les personnes voyageant la première fois au Japon se posent. Quelques astuces et conseils pratiques s'y sont également glissés et vous permettront d'arpenter le pays en toute confiance.

 1) Quand partir au Japon ?

  • Le printemps et l'automne sont les hautes saisons touristiques au Japon, c'est donc à cette période que les tarifs des hôtels sont les plus élevés et dans la mesure où l'hébergement est la dépense budgétaire la plus importante au Japon donc il peut être intéressant de partir hors saison pour faire des économies.
  • Pour éviter les plus fortes affluences et payer moins cher, la meilleure période pour voyager au Japon c'est fin novembre-début décembre, fin février-début mars, ou fin mai et juin, soit pendant la basse saison touristique au Japon.
  • A noter que si vous partez au Japon au printemps vous pourrez assister au Hanami, la fête qui célèbre les cerisiers en fleurs dans tout le pays et plus généralement l'arrivée du printemps.

 

2) Langues parlées

  • Au Japon, la donne est simple. Tout le monde parle japonais, soit un total de 127 millions de locuteurs. Parmi la population locale, cette langue est appelée yamoto ou hyoojungo, c'est-à-dire " dialecte de Tōkyō ". Car en plus du japonais, une dizaine de dialectes sont pratiqués au pays du Soleil Levant, principalement dans l'archipel des îles Ryūkyū, même si certains sont en voie d'extinction. On y retrouve donc beaucoup d'hōgen. Les spécialistes distinguent 3 groupes différents de dialectes (hōgen) : ceux de l'archipel de Kyūshū (Kagoshima-ben, Ôita-Miyazaki-ben, et celui de la zone Fukuoka-Nagasaki-Kumamoto), ceux du Kansai et ceux du Kantō.

 

3) Décalage horaire

  • Les Japonais ne changent pas d'heure au cours de l'année. Le décalage avec la France, la Belgique et la Suisse varie donc. Il faut compter 8 heures de plus en hiver et 7 heures en été. En hiver, quand il est 20h à Paris, Bruxelles ou Genève, il est 4h à Tōkyō. Il n'y a qu'un seul fuseau horaire au Japon.

 

4) WIFI et connexion

  • Les point d'accès se multiplient dans les grandes villes du Japon. Vous ne devriez donc jamais vous trouvez trop loin d'une connexion WIFI.
  • Cependant pour un accès garanti, en particulier si vous vous rendez  dans des région plus reculées, la location de boitier WIFI est conseillée.

 

5) Électricité, poids et mesures

 

5-1) Électricité

  • Le courant électrique est de 100 volts, mais la fréquence peut changer en fonction des endroits. À Tōkyō et dans l'est du Japon, la fréquence est de 50 Hz alors qu'à l'ouest ou à Kyotō, Ōsaka ou encore Nagoya, la fréquence est de 60 Hz. On recourt néanmoins aux prises de 110 volts dans les hôtels pour l'appareillage électrique (rasoir, sèche-cheveux). Les prises sont plates, à l'américaine. Des adaptateurs sont en vente dans les grands magasins des principaux quartiers de la capitale nippone et à coup sûr dans le quartier d'Akihabara. Ils sont également en vente à l'aéroport de Narita. On en trouve aussi dans les grandes villes chez Tokyu Hands.

 

5-2) Mesure

  • Le Japon emploie le système métrique international, sauf pour la surface des pièces. On calcule alors en tatami (natte de paille de riz). Cette natte mesure la taille d'un homme allongé, soit 1,80 m x 0,90 m.

 

5-3) Tailles et pointures

  • Vêtements hommes : outre les tailles que l'on trouve en France comme S pour " small ", M pour " medium ", L pour " large " et XL pour " extra-large ", les tailles se sont peu à peu standardisées. Néanmoins, il y a une bonne différence de taille entre les Japonais et les Français. Les Japonaises sont plus petites et les Japonais plus minces.
  • Vêtements femmes : le 9 correspond au 38, le 11 au 40, le 13 au 42.
  • Pointures hommes : le 24 1/2 correspond au 39/40, le 26 au 41/42, le 28 au 43/44, le 29 au 45. Il convient d'essayer les chaussures, car les pointures peuvent être justes.
  • Pointures femmes : le 23 correspond au 36, le 23 1/2 au 37, le 24 au 38, le 25 au 39.
  • Pointures enfants : le 13/15 correspond au 22/24, le 16/18 au 25/28 et le 18/20 au 29/32.

 

6) Argent

 

6-1) Monnaie

  • La monnaie japonaise est le yen, prononcez " yène ". Son abréviation correspond au sigle suivant : ¥. On le croise aussi écrit traditionnellement sous la forme suivante : 円. Il est la seule devise d'échange au Japon. Les achats en dollars ne se feront qu'à titre exceptionnel, après avoir négocié avec le revendeur. On peut facilement distinguer les différents billets (1 000, 2 000, 5 000 et 10 000 ¥) et les différentes pièces (1, 5, 10, 50, 100 et 500 ¥).

 

6-2) Carte bancaire

  • Si vous disposez d'une carte bancaire (Visa, MasterCard, etc.), inutile d'emporter des sommes importantes en espèces. Dans les cas où la carte n'est pas acceptée par le commerçant, rendez-vous simplement à un distributeur automatique de billets.
  • En cas de perte ou de vol de votre carte à l'étranger, votre banque vous proposera des solutions adéquates pour que vous poursuiviez votre séjour en toute quiétude. Pour cela, pensez à noter avant de partir le numéro d'assistance indiqué au dos de votre carte bancaire ou disponible sur internet. Ce service est accessible 7j/7 et 24h/24. En cas d'opposition, celle-ci est immédiate et confirmée dès lors que vous pouvez fournir votre numéro de carte bancaire. Sinon, l'opposition est enregistrée mais vous devez confirmer l'annulation à votre banque par fax ou lettre recommandée.
  • Conseils avant départ. Pensez à prévenir votre conseiller bancaire de votre voyage. Il pourra vérifier avec vous la limitation de votre plafond de paiement et de retrait. Si besoin, demandez une autorisation exceptionnelle de relèvement de ce plafond.

 

6-3) Retrait

  • Trouver un distributeur. De manière générale, vous trouverez des distributeurs automatiques à chaque coin de rue dans les quartiers principaux. La majorité des distributeurs pour cartes internationales peut se trouver dans les bureaux de poste centraux des grandes villes, ainsi que dans les banques Citibank. Mais les distributeurs de ces dernières sont parfois capricieux. Préférez donc les ATM des bureaux de poste ou ceux situés dans les magasins 7-Eleven. Le retrait maximum dans les ATM est limité à 500 000 yens par jour.

 

7) Formalités, visa et douanes

 

7-1) Obtention du passeport

  • Les passeports délivrés en France sont désormais biométriques. Ils comportent votre photo, vos empreintes digitales et une puce sécurisée. Pour l'obtenir, rendez-vous en mairie muni d'un timbre fiscal, d'un justificatif de domicile, d'une pièce d'identité et de deux photos d'identité. Le passeport est délivré sous trois semaines environ. Il est valable dix ans. Les enfants doivent disposer d'un passeport personnel (valable cinq ans).
  • Conseil. Avant de partir, pensez à photocopier tous les documents que vous emportez avec vous. Vous emporterez un exemplaire de chaque document et laisserez l'autre à quelqu'un en France. En cas de perte ou de vol, les démarches de renouvellement seront ainsi beaucoup plus simples auprès des autorités consulaires. Vous pouvez également conserver des copies sur le site Internet officiel www.service-public.fr (anciennement mon.service-public.fr). Il vous suffit de créer un compte et de scanner toutes vos pièces d'identité et autres documents importants dans l'espace confidentiel.

 

7-2) Formalités et visa

  • Bonne nouvelle ! En tant que ressortissant européen, il n'y a pas besoin de visa pour passer 90 jours ou moins au Japon. Il faut juste se munir d'un passeport valide pour la durée du séjour, d'un billet d'avion aller-retour et de suffisamment d'argent pour subvenir à ses besoins sur place en cas de contrôle. Et le tour est joué. Le visa tourisme est alors délivré. Aucune taxe supplémentaire que celle payée sur le billet d'avion n'est à prévoir à l'aéroport. Les Suisses pourront rester 180 jours au lieu de 90 sur demande spéciale auprès de l'immigration.

 

8) Carte de transport IC

  • Utilisez cette carte prépayée sans contact.
  • Cette carte deviendra le bien le plus précieux pendant votre sejour au Japon. Utilisez-la en toute tranquillité pour passer d'une ligne à une autre, ou monter dans un bus ou un bateau facilement. Vous pouvez l'utiliser également dans des distributeurs automatiques, des commerces de proximités, certains taxis et d'autres services.
  • Bien que la plupart des régions disposent de leurs propres cartes, chacune dotée d'un nom accrocheur et ornée d'un joli personnage, les cartes les plus complètes sont les cartes Suica et Pasmo.
  • Renseignez vous sur les nombreuses utilisations des cartes SUICA / PASMO pour rendre votre voyage au Japon plus facile et pratique.

 

9) Eaux potable

  • Même si on trouve de l'eau en bouteille facilement dans tout le Japon, y compris dans les nombreux distributeurs, l'eau du robinet est parfaitement potable.

 

10) Que mettre dans ses bagages ?

  • Des chaussures souples, sans laçage, sont à prévoir car il vous faudra les enlever souvent (chez les Japonais, dans les temples, dans les auberges, dans beaucoup de restaurants). Conséquence logique, surtout pour ceux qui marchent beaucoup, il est bon de penser à apporter beaucoup de paires de chaussettes, pour pouvoir en changer au moment opportun. Les pantalons et robes trop serrés sont à éviter, car il faudra s'asseoir et s'agenouiller à la japonaise et, avec l'humidité en été, ce genre de vêtements n'est pas très agréable. Le jean n'est pas conseillé en été. Quant au choix des vêtements à emporter, il dépendra de la saison choisie. Pour l'hiver et le printemps, des vêtements chauds pour affronter les températures fraîches de la nuit, et même de la journée, doivent être emportés. Pour l'été, choisir des vêtements légers qui se repassent facilement ou qui ne se repassent pas, en coton. Sur place, les vêtements sont assez chers et les tailles, japonaises, c'est-à-dire petites et fluettes.
  • Il est très facile de trouver des parapluies bon marché sur place. L'imperméable est à éviter. Il prend généralement beaucoup de place et il a tendance à faire transpirer celui qui le porte en été. Enfin, les hommes et femmes d'affaires ne devront pas oublier les très importantes cartes de visite (meishi). C'est toujours au visiteur de commencer. Simultanément à l'inclinaison ojigi, tendre sa carte de manière à ce que son interlocuteur puisse lire immédiatement son nom et titre. Le must est d'avoir une carte professionnelle rédigée en japonais.